© Tous droits réservés

© Tous droits réservés 2009-2016
Pour toute demande d'autorisation de reproduire les documents ou les photos communiquez avecmailto:voiliersubtil@live.ca



lundi 30 avril 2012

Carolina Beach State Park Marina


Carolina Beach State Park Marina est sans doute l'un des secrets bien gardés de ICW. Situé au coin de la Fear River et du Snow Cut (M295), cette marina complètement rénovée, est vide. Nous devions être 5-6 bateaux à notre passage l'automne dernier et nous sommes 5-6 bateaux ce printemps.

Pourtant, on a accès à des quais flottants au coût de 30 $ la nuit(électricité/ eau/ douche/ buanderie/ carburant/ pumpout). L'endroit est surtout fréquenté par des pêcheurs, des cyclistes, des marcheurs et quelques yachts qui passent faire le plein.


Le site nous plaît; un environnement boisé qui nous rappelle chez nous. Il y a plus de 6 milles de sentiers pédestres qui passent à travers une diversité d'habitats naturels. On y trouve la "Vénus flaytrap (plante carnivore)" et on peut y observer une grande variété d'oiseaux.


À vélo, nous pouvons rejoindre en peu de temps les services (supermarché, magasins, bureau de poste...) et Broad Walk Carolina Beach (la plage du côté de l'Atlantique).

Comme il ne fait pas encore très chaud plus au nord, semble-t-il, on restera ici quelques jours...

dimanche 29 avril 2012

Hilton Head - Carolina Beach par la mer


Hilton Head – Carolina Beach State Park Marina : 37 hrs, 196mn, moy. 5,3mn/h, 1/3 voiles seulement, 2/3 voiles et moteur. Vent SW 15-20nds diminuant 5-10nds et tournant à E. Vague de 6-8 pi diminuant à 3-5 pi.

 Départ d’Hilton Head (limite de la Georgie et de la Caroline du Sud) à 7h. Les prévisions météos et de mer pour les prochains jours semblent stables (vents SW 15-20 nds diminuant 10-15nds, mer de 3-4 pi diminuant à 3pi). Nous sortons donc en mer par Port Royal Sound et faisons cap vers Cape Fear grande voile et génois au tangon, puis on ferme le moteur! La vague vient de l’arrière et est assez roulante. Il suffit de prendre le rythme et danser avec. Le vent se maintient autour de 15-20 nds et Subtil file à une vitesse moyenne de 6nds avec des pointes 8nds au fond.

Dauphins, papillon (!) hirondelles et pélicans viennent jouer autour de Subtil.




 En fin de journée, on passe devant l’entrée du port de Charleston. Bien heureux d’avoir à gérer le trafique maritime (cargos par ci, cargos par là) avant la noirceur. On retire le tangon et ouvre le moteur. Le vent a tendance à « bourrasser » et les vagues à déferler.

Puis on commence les quarts de nuit : une heure pour toi, une heure pour moi. Étonnant comment ce rythme nous est confortable et  nous laisse assez de temps pour dormir. À chaque heure on inscrit notre position sur notre carte papier et à toutes les quatre heures on lance un signal satellite indiquant notre position. Voilà ce qui occupe la nuit. On distingue à peine les lueurs des villes de Charleston et Georgetown au loin et quelques éclairs colorées sur la côte. Rien à signaler sur l'AIS ou le radar.

Au matin, le vent tombe et vire à l’est. Les voiles se gonflent à peine. On devra maintenir le moteur.

La vie à bord est relaxe : préparation des repas, lecture, scruter l’horizon, et petites siestes. Plus le vent diminue, plus notre vitesse se réduit et plus l’heure de notre arrivée s’allonge avec la conséquence qu’on s’engage dans le canal d’entré de South Port à la marée baissant (2,5 nds contre nous). Heureusement, le vent nous aidera à franchir ce cap sans descendre en bas de 2,7nds!

La navigation dans la Fear River rappelle celle dans le Saint-Laurent ; courant, cargos, traversiers, chenal bien défini par les bouées vertes et rouges. Au près serré et avec l’appui du moteur on remonte le courant à une vitesse de 4nds voire 6nds!!! Juste à l’entrée du passage avant le « Snow cut », on choisi de laisser passer deux bateaux de pêcheurs. « Thanks sailboat » entend-t-on sur la voie 16. Effectivement, dans ce petit passage et dans moins de 10 pieds de profondeur, la rencontre n’aurait pas été facile.

À 20h on s'amarre au même quai flottant de Carolina Beach State Park que lors de notre passage l’automne dernier. Fatigués mais heureux, on déguste notre souper…sans bercer à tribord et à bâbord…en écoutant de la musique Bahamienne!

On restera à Carolina Beach 3-5 jours au moins. On prend des vacances à la mer hiihihih!  On aime bien cet endroit où nous nous étions arrêtés quelques jours cet automne. Et wow quelle autre belle expérience de mer on vient de vivre! On est plus relaxe, moins inquiet, plus confiant...bref même si les conditions de mer ont été plus difficiles que lors de notre traversée, nous sommes bien content! On aime bien cette stratégie du retour, des longues sorties en mer suivi de temps sur le bord de la mer...plutôt que 10-12 hrs de moteur dans ICW tous les jours avec les moustiques ! Ça doit être le sens marin qui entre tranquillement!

jeudi 26 avril 2012

Cumberland Island - Hilton Head

Départ de Cumberland  Island mardi matin vers 7h par la mer (St Mary S). La force du vent, sa direction, la hauteur des vagues et leur direction étaient moins favorables qu'on les avait analysées. Les avertissements aux petites embarcations se multipliaient...

C est pas parce qu on est marin...qu'il ne faut pas que ça soit plaisant!  On a donc pris la décision de rentrer dans l'intracostal par Simon Sound et poursuivre notre route par l'intérieur. Le vent (20-25 et ++) nous a poussé à travers les creeks et les  "portes d'enfer"  à 7nds sous genois!

Après 2 nuits passées dans les roseaux de la Georgie, nous nous sommes amarrés ce midi à Hilton Head (Caroline du Sud), question de s'approvisionner et se rafraîchir (douche) pour notre prochain passage en mer. On souhaite rejoindre SouthPort puis Carolina Beach dans les prochaines heures...à suivre!

dimanche 22 avril 2012

Cumberland Island


Depuis vendredi nous sommes à l'ancre dans le petit cours d'eau qui longe Cumberland Island (Georgia). À notre arrivée nous avons été accueillis par deux petits dauphins et des chevaux sauvages sur la plage.

Les premiers habitants de l Ile était la nation Timucuans. Aujourd’hui un parc protège cet habitat naturel. La donatrice du territoire, Mrs Carnegie, avait souhaité que les chevaux continuent à y vivre en liberté, à l’état sauvage.

On s’y attarde…On s'y sent bien!

C’est juste le 22 avril après tout! Et comme il neige à Québec… rien ne presse!

À bord on se prépare tranquillement pour la prochaine sortie en mer : inspection, confection de petits mets, suivi de la météo.

En après-midi on est allé "jouer dans l 'Île". Bien que le parc ne soit pas vraiment habité il est très fréquenté. Voyez par exemple, ce dimanche nous y avons rencontré...
...Des mariés
...Des Kayakistes
...Des familles à la plage
...Des promeneurs du dimanche.
La plupart y sont venus par le traversier en provenance de St Marys

Bref ce fut un bel après-midi à parcourir les sentiers sous les arbres majestueux, traverser la dune et marcher sur le sable blond (Eh oui, fini le sable blanc!)
 


JOUR TERRE ET MER

Depuis près de 8 mois nous voyageons à travers des paysages magnifiques, observons une diversité d’oiseaux, de mammifères marins et naviguons sur les eaux rouille, indigo, turquoise, translucide. Aujourd’hui Jour de la Terre c'est l’occasion de rendre Grâce à cette Beauté du monde et de réitéré notre engagement de prendre soin de ce Bien commun qu'est notre planète BLEUE.
(Schéma diffusé sur les réseaux sociaux)

jeudi 19 avril 2012

La Traversée

Great sale Cay (Bahamas) – Amelia Island (Florida).



Départ 16 avril 9h00 Arrivée 18 avril 15h.  300mn, 54 h. Vent SE 10-15 nds, mer 3-6 pi. Traversée de 150 mn, navigation de 150 mn la plus part du temps à environ 30 mn des côtes.



 Ça y est on est repassée de l’Autre Côté du Miroir du Rêve Turquoise...de retour en Amérique!!! Drôle de ressentis...pas si drôle que cela en fait mais bizarre...et plein d histoires ...j imagine les premiers arrivants, les esclaves, les loyalistes, les Pirates qui faisaient ce passage chacun pour des motifs si différents...et la vie entre les 2 si différente...

L’expérience de la mer quand la nuit arrive c est aussi très SPÉCIALE! Le paysage s’efface pour nous  laisser seul avec le vent qui souffle dans les voiles, l’ombre des vagues et le ciel étoilé. Puis il y a les quarts de nuit. On a fait des périodes d’une heure. Ainsi, le veilleur n’avait pas le temps de se fatiguer et le dormeur pas le temps de s’inquiéter. Merci à Gusto Del Mar pour la bonne idée.

À plusieurs reprises les bancs de dauphins venaient nous saluer...
video

 ...et la nuit les poissons volants sont venus nous visiter…dans le cockpit en frappant  l’épaule du Capitaine.

On a fait la rencontre de plusieurs cargos dont 2-3 d’assez prêt pour qu’on se détourne légèrement de notre route. Vive l’AIS qui a facilité nos analyses.

 L’arrivée sur le continent a été tout un choc « culturel » retour à la dure réalité de la pollution visuel, sonore et odorante!!! Fernandina est une belle ville historique mais vu de l eau c est un parc industriel!

On est dans un petit café du quartier historique, une auto avec un kayak de mer orange stationnée devant, un cycliste avec des gants et un casque qui passe sous la pluie…Les procédures douanières sont complétées. Le téléphone US est réactivé. Charmante matinée!

Après les courses essentielles (carburants, eau...) on quittera l'ancrage vers Cumberlland Island (Georgia) pour quelques jours avant de reprendre notre navigation vers le Québec.

Dauphin Bahamien

Dauphins Floridiens


samedi 14 avril 2012

Allans-Pensacola Cay


14 avril. Départ de Manjack ce midi. Vent 3/4 arrière d'environ 20 nds dans une vague bercante de 3pi et une vitesse entre 5 et 6 nds. Une de nos dernières belles journées de voile sur la mer des Abacos. Nous ferons étape à Allans-Pensacola cay puis Great Sale Cay avant la traversée sur la continent prévue dans quelques jours.

jeudi 12 avril 2012

ManJack

12 avril. Baie de Manjack. On est  actuellement dans la partie nord des Abacos où on a retrouvé des amis. Internet n'est pas constant ce qui explique que nous donnons moins de nouvelles. Tout va bien. On snorking et fraternise...plusieurs petits coins turquoises à explorer encore dans les prochains jours.

mercredi 11 avril 2012

Le nord des Abacos

Entre le 8 et le 11 avril.Nous avons quitté Marsh Harbour en direction de Great Guana dimanche le 8 avril après avoir enfin réparé la pièce du démarreur. Un gros Merci à Gusto Del Mar. Le lendemain nous avons traversé le Whale Passage par une mer assez calme et avons rejoint la baie de ManJack où nous avons retrouvé nos amis de Chalotte C. Depuis, nous avons exploré les alentours: rencontres des tortues de mer dans la Mangrove, des dauphins dans le passage vers la mer, une belle plongée à travers un jardin de corail, la visite de Green Turtle...et la rencontre d'une belle communauté de gens de la mer.

dimanche 8 avril 2012

Jour de Pâques


Dimanche 8 avril, ABACOS, BAHAMAS

 Le vent a tourné et perdu de la force, la marée monte, le moteur vroum à nouveau, les vélos ont retrouvé leur place sur le pont, une nouvelle étape du voyage se dessine.

 Aujourd’hui, jour de Pâques, on se prépare à laisser le confort plaisancier (eau courante, électricité, internet, douche, buanderie, proximité de l’épicerie…) et poursuivre la route vers le nord en toute simplicité maritime.

 Dans les prochains jours, on prévoit s’attarder encore un peu en eaux turquoises et explorer les Iles de la partie nord des Abacos.

JOYEUSES PÂQUES!

dimanche 1 avril 2012

Poisson d Avril



1 avril...Il pleut aux Bahamas...

Les tortues de mer se déplacent plus rapidement que les lièvres...

Au cours des derniers jours nous avons fait plusieurs plongées en apnée au récif de la Sirene...


...mais sans rencontrer de sirène!